Les points forts des signaux faibles

16 Fév 2017 | Commercial

Écoutez les signaux faibles, ils font grandir votre entreprise !

 
Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux signaux faibles. Déjà, que désigne-t-on quand on parle de signaux ? Eh bien, ce sont des indicateurs qui proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur de l’entreprise. Quand il s’agit de signaux forts, ils sont faciles à reconnaître : une mutation du marché ou de nouvelles tendances passent en effet rarement inaperçus. Mais l’exercice est plus délicat quand on veut s’intéresser aux signaux faibles. Ils sont discrets, épars et peuvent sembler anodins à première vue. Mais quand on arrive à les reconnaître et à les décrypter, ils sont très précieux pour le développement de l’entreprise. Alors c’est le moment de se transformer en détective pour partir à leur recherche !

Comment fait-on pour les reconnaître, ces signaux faibles ?

Il n’y a pas 36 solutions pour repérer les signaux faibles, il vous faut mettre en place des indicateurs sur lesquels vous exercerez une veille permanente. En route pour l’écoute proactive ! Comme un détective, vous devrez traquer le moindre indice, en écoutant avec attention chaque signal faible, qu’il provienne de l’intérieur de votre entreprise ou de l’extérieur. Car un signal faible, qu’est-ce que c’est après tout ? Ça peut aussi bien venir de votre organisation que d’un feedback transmis par votre équipe, mais ça peut tout autant être une anomalie que vous avez détectée ou un dossier qui vous préoccupe. Bref, des sources très variées, mais un point commun au final : le signal faible devient récurrent et se répand tout doucement. Et là, il ne faut plus tergiverser et traiter le dossier rapidement.

A quoi servent réellement les signaux faibles ?

C’est bien de les détecter, ces signaux faibles, mais il faut aussi comprendre leur utilité, car ils sont des agents très puissants pour le développement de votre entreprise ! On vous explique comment procéder : d’abord, vous les interprétez, puis vous les transmettez aux collaborateurs qui pourront les utiliser et enfin, vous les priorisez pour mettre en place des actions efficaces.
Grâce aux signaux faibles que vous aurez repérés et analysés, vous pourrez par exemple :

  • éviter les conflits internes ;
  • éviter la fuite des talents ;
  • garder votre avantage concurrentiel ;
  • anticiper les changements de tendance ;
  • anticiper les évolutions de marché…

En revanche, ne pas prêter attention à ces signaux faibles, faire l’autruche ou mettre du temps à les traiter pourraient vous causer bien des soucis. Les “irritants sociaux”, comme on les appelle, peuvent en effet détruire la confiance dans une entreprise et installer un climat délétère. Si vos employés vous envoient régulièrement des signaux de mécontentement et que vous ne les entendez pas, cela peut les amener à penser que vous les méprisez.
Hubert Landier, expert en management humain de l’entreprise, en relate un très bon exemple dans son interview au Huffington post du 19 octobre dernier : Une entreprise industrielle aux activités salissantes, avait des douches dont l’eau chaude était en panne depuis de nombreuses semaines. Rien n’étant fait, en apparence, pour réparer ce problème, les salariés en ont conclu que la direction se fichait complètement de la situation, ce qui a entraîné une profonde colère et un mouvement de grève.
Vous le voyez, écouter les signaux faibles et y réagir rapidement, c’est vraiment fondamental pour le développement de votre entreprise.

Les signaux faibles sont vos alliés

Et pourquoi sont-ils vos alliés, ces signaux faibles que vous allez maintenant traquer partout ? Eh bien parce qu’ils vont vous aider à conjuguer anticipation et innovation. Grâce à eux, ce sera plus facile pour vous de maintenir une atmosphère sereine dans votre entreprise, de créer une stratégie de gestion des risques adaptée ou de surfer sur une nouvelle idée. Oui, vraiment, les signaux faibles vont vous simplifier la vie. Alors ça vaut définitivement le coup de vous transformer en détective aguerri pour les traquer au sein de votre entreprise et à l’extérieur.
Les signaux faibles n’attendent plus que d’être découverts, c’est à vous de jouer !
 

Vous voulez faire un état des lieux ou un diagnostic ?

Catégories

Consultez d’autres contenus dans cette catégorie :

Une mission financière et commerciale assurée en binôme

Une mission financière et commerciale assurée en binôme

HEADCOM conseille et accompagne les cabinets d’avocats, d'experts-comptables, de conseil en propriété intellectuelle et les études d’huissiers et de notaires. Cette agence a fait des professions réglementées sa spécificité, avec une expertise particulière en relations...

Mission d’aide au développement d’une jeune entreprise.

Une mission réalisée par Aurélie Giraud Durée de la mission 18 mois Type d’entreprise TPE dans le domaine de la santé Problématique soulevée La fondatrice d’un centre de gestion du stress ne parvient pas à lancer son activité faute d’expérience. Il faut restructurer...